Antallyah, work in progress (partie 2)

Work in progress partie deux, mais… Mais où est la partie 1 ? J’ai déjà parlé de ma lubie de faire un « draw it again’ d’Antallyah dans cet article : Remake et implants cubiques.

Je bosse toujours sur mon remake, et ça avance, lentement, mais sûrement. Ce qui suit n’est pas un tutorial, plutôt un exposé des étapes que j’effectue pour essayer d’arriver à une illustration correcte. 

La dernière fois, j’en étais donc là :

Antallyah - Work in progress part 2

Et arrivé là, je ne voyais plus comment avancer, je suis donc… reparti sur mon croquis de départ, et après quelques nombreuses re-corrections, direction le noir et blanc (encore) :

Antallyah - Work in progress part 2

Beaucoup de modifications sur le manteau, et un calque fantôme avec les motifs du dos, qui ont changé. L’illustration originale a pour décor un désert, là, je voudrais juste agrémenter un peu le décor, si vous me suivez depuis longtemps, vous savez très bien que les décors c’est pas mon fort.

Antallyah - work in progress partie 2

J’en profite donc pour rajouter un peu du background du personnage : une tour, et un démon de sable (celui-là même qui prend possession du corps d’Antallyah). Bon là, j’ai encore beaucoup de boulot sur ça, la tour est beaucoup trop « Mordor » à mon goût, et le démon, bon… Bref, c’est temporaire !

Antallyah - work in progress partie 2

Histoire de présenter rapidement Antallyah : un démon de sable a pris possession de son corps lorsqu’elle était enfant après qu’elle ait touché la fameuse faux de jade. Les deux cohabitent donc dans le même corps, excepté que l’enfant n’a jamais grandi. Sur mon illustration, j’ai voulu faire ressortir la version enfant, de par la pose qu’elle adopte, et son expression pas franchement rassurée. Mais c’est un cas de figure qui n’apparaît que très exceptionnellement.
Elle ne quitte jamais son désert (pour la bonne raison que *spoilers*, haha), et est gardienne de la tour qu’on voit en arrière-plan. Son antagoniste principal est Älhänyäh. Bon, ça, ça veut dire qu’il faudra que je parle d’elle une prochaine fois, aussi.

Il me reste la position de la faux à modifier, là de profil, ça fait plat… Sauf que c’est pas une sinécure de faire quelque chose avec celle-là, en plus du reboot d’Antallyah (même si c’est le personnage que j’ai le moins retravaillé depuis qu’il existe), je me décide aussi pour un reboot de sa faux, trop massive, brutale. Il y a deux points sur lesquels je ne changerai rien : la lame est en jade, et la hampe en os. Le temps de rassembler quelques références (en haut à gauche), j’ai retenu jusqu’ici 9 modèles. Tout en bas, là où j’en suis avec quelques tests de rendu rapides.

scythe reboot scytherenders

Dans le précédent post, j’ai mis un lien vers le blog de Gromy, je le remets, parce qu’il m’a suggéré quelques modifs qui m’ont pas mal débloqué. Je conseille aussi le passage sur le forum qu’il anime, si l’envie vous prend de vous améliorer en dessin.

Rendez-vous au prochain post (ou celui d’après), sinon vous avez toujours la solution de me suivre en direct sur les réseaux sociaux (récap à droite !)

Remake et implants cubiques

Quelques avancées sur Antallyah et le remake de mon vieux dessin de 2006.

Du début à la fin ça donne donc ceci, après les premières étapes déjà détaillées dans un précédent billet, voilà où j’en suis : à choisir entre cadrage vertical et horizontal. Et je pense rajouter un truc genre tour dans l’arrière-plan. Comme je rebosse pas mal la perspective ces derniers temps (Je vous conseille d’ailleurs d’aller faire un tour sur le blog que tient Gromy, super utile, pour les débutants comme les aguerris), je pense qu’il va falloir faire une session vérification de la cohérence dans tout ça. C’est pas fini, mais c’est en bonne voie !

Remake Antallyah 2006-2013

(Version grand format sur Deviant Art, cliquez sur le dessin)

Remake Antallyah 2006 2013 Remake Antallyah 2006 2013

Ce dont je n’ai pas parlé ici, mais que j’ai pas mal relayé sur ma page Facebook et sur Twitter en quasi live, un autre weekly chez Lascopainters (si si je vous en ai déjà parlé, du principe des weeklys) : « Upgrade ». Et j’ai opté pour des implants optiques.

J’aurais dû inverser le premier et le deuxième au niveau évolution, et pour devancer un peu : sur le manque de sentiment de montée en puissance du matériel, chez moi, ça passe par la miniaturisation. C’est plus classe qu’une armure de 38 tonnes avec des néons sous les aisselles.

Remake : Optical implants

(La grande sur DeviantArt, vous connaissez la procédure, cliquez !)

 

 

Et on retourne encore sur Minecraft et mon texture pack (oui oui, ENCORE), où je vois enfin le bout du tunnel (ou presque). J’ai commencé le bétail, et en semi-exclusivité avec léger différé (oui, c’est plus facile de mettre à jour un statut sur Twitter que d’écrire une note de blog, je le concède), je vous présente les vaches.

2013-06-13_23.18.58

Et en dessous, ça m’a donc bien servi de potasser la perspective encore et encore, merci les cubes… Bref, fanart de Creeper, dont le but est de servir de décoration dans le jeu. Prochain objectif dans la création de mon pack : un fanart par tableau disponible en jeu (j’ai pas compté, mais ça nous fait une bonne vingtaine de dessins à faire).

Fanart Creeper

Fanart Creeper, dispo sur… DeviantArt héééé !

Je vous rappelle à toutes fins utiles qu’il est possible de tester mon pack depuis déjà quelques semaines, il suffit de m’envoyer un petit mail à mon adresse contact, et je vous rajoute à la liste et je vous envoie le lien du pack, et comme ça, dès que je mets à jour, vous recevez un petit patchnote par email. C’est pas beau ça ?

Et pour terminer, je réfléchis à reprendre mes sessions de livestream, j’ai eu un peu de mal à me dégager du temps pour ça ces dernières semaines, mais faut que ça cesse ! Je vous tiens au courant rapidement pour la date de diffusion.